CONSTATS

partagés par les membres de l'association

Admin

Les médias sont devenus bien plus qu’un quatrième pouvoir. Dans le système politique moderne, ce sont eux qui fixent les termes du débat politique en sélectionnant les personnes qui peuvent s'exprimer publiquement. Or la grande majorité des médias influents est directement ou indirectement contrôlée par des intérêts privés, dont on constate qu'ils n’œuvrent pas pour le bien commun. Le monopole de l’idéologie dominante freine la mise en pratique à grande échelle d'alternatives allant dans l'intérêt général.

Nos modes de vie et de consommation exercent une telle pression sur la Terre, que cette dernière risque de ne plus pouvoir subvenir à nos besoins, ni absorber nos déchets. Des dégâts gravissimes et irrémédiables ont déjà été commis et on ne peut que constater la non-action de nos structures politiques dites démocratiques pour inverser la tendance. Une majorité d'humains ne peut satisfaire ses besoins élémentaires (santé, alimentation, logement, éducation ...) même dans les pays dits développés, alors qu' une minorité accumule un part de plus en plus importante des richesses et l'utilise de manière inégalitaire. Or la plupart des souffrances humaines sont directement ou indirectement provoquée par l'action d'intérêts particuliers d'une minorité.

Les Humains les plus modestes sont beaucoup plus nombreux que les privilégiés, et pourtant, ils continuent de s'éparpiller et de se chamailler sur ce qui les divisent, plutôt que de se concentrer sur ce qui les rassemble. De nombreux courants de pensée et organisations s'attaquent aux conséquences des problèmes et oublient trop souvent de s'en prendre aux causes.

Comprendre complètement le monde dans son ensemble est un objectif inatteignable. Les personnes qui s'en félicitent devraient se méfier de leurs prétentions et de leurs mensonges. Les différentes formes de secrets (institutionnels, bancaires, militaires, industrielles, médiatiques, historiques, scientifiques...), et la désinformation des citoyen-e s rendent possible le maintien des injustices, un monde violent, les guerres et la destruction progressive de notre planète.